Depuis quelques années, le paiement par carte bancaire est le mode de paiement le plus répandu. D’ailleurs, face à cette circonstance, certains commerçants imposent des frais supplémentaires lors d’un achat. Cependant, vous n’êtes pas obligé d’accepter. On vous explique pourquoi.

Le paiement par carte bancaire devient à la mode


Selon une étude de Panorabanques, le mode de paiement que les Français utilisent le plus est par carte bancaire. Dans ce sens, plusieurs personnes paient à partir de leur carte de crédit pour leurs courses. Cela même si le montant de leurs d’achats est faible.

Par conséquent, les commerçants peuvent imposer un montant minimum de paiement par carte ou par chèque. Le montant peut être de 10,15 à 20 euros. Selon l’annonce du ministère de l’Économie, les magasins ont dans leur droit en imposant un montant minimum par carte bancaire. Mais également, ils peuvent refuser certaines cartes bancaires.

N’acceptez jamais de régler de frais supplémentaires par rapport à un mode de paiement


Cependant, même si un commerçant peut instaurer ses conditions lors d’un paiement par carte bancaire, il y a des limites à respecter. En effet, les magasins ne doivent jamais imposer de frais supplémentaires ou encore de payer plus cher un même produit.

Dans un témoignage, un homme du nom de Wilfrid raconte sa mésaventure avec un commerçant. En effet, selon ses dires, après avoir fini ses repas dans un restaurant, il est venu à la caisse. Puis, il annonce qu’il va payer par carte de crédit. Mais sa surprise était de taille lorsque la serveuse lui a annoncé qu’il va devoir payer une surtaxe de 0,30 euro.

À souligner que ce procédé est interdit par la loi. Selon L112-12 du Code monétaire et financier « le bénéficiaire ne peut appliquer de frais pour l’utilisation d’un instrument de paiement donné ».

Que faut il faire dans ce cas ?


Par conclusion, vous êtes en mesure de refuser une surfacturation d’un produit si vous décidez de régler vos notes par carte bancaire. Dans ce sens, selon 60 millions de consommateurs, il est possible de dénoncer les établissements qui surfacturent ses clients.

Dans ce sens, les clients peuvent se plaindre auprès des agents de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Pour se faire, il faut visiter la plateforme SignalConso.