Oubliez la raison et foncez tête baissée pour préparer ce merveilleux de Yann Couvreur. C’est 100% de plaisir garanti ! Bien qu’il faut plusieurs heures pour préparer cette succulente préparation, le résultat en vaut la chandelle. Composée de plusieurs parties plus délicieuses les unes que les autres, tel que la meringue, la ganache au chocolat et un glaçage chocolaté, les amoureux de ce genre de friandise s’en régalera à coup sûr, et pas qu’un peu. Même pour un gâteau d’anniversaire, le merveilleux de Yann Couvreur est parfait ! Les amateurs de pâtisserie aux goûts explosifs et aux apparences alléchantes s’arracheront cette recette extrêmement délicate. Mais comme on dit… les saveurs de ce merveilleux de Yann Couvreur en valent le coup !

Préparation : 2 heures
Cuisson : 2 heures
Portions : pour 4 personnes

Ingrédients :

Pour la meringue française :

50 g de blanc d’oeufs
50 g de sucre
50 g de sucre glace
20 g de beurre de cacao (ou de chocolat noir)
20 g de chocolat noir

Pour la pâte de noisettes :

80 g de noisettes
1 pincée de sel

Pour la ganache montée chocolat au lait :

52 g de crème liquide (1)
84 g de chocolat au lait
144 g de crème liquide (2)

Pour le glaçage au chocolat noir :

28 g d’eau
55 g de sucre
55 g de glucose
32 g de lait concentrée sucré
3 g de gélatine
55 g de chocolat noir

Pour la coque en chocolat :

50 g de chocolat noir

Pour la finition :

9 g de gavottes
9 g de chocolat noir concassé
9 g de chocolat au lait concassé
9 g de noisettes concassées

Préparation :
Comment faire le merveilleux de Yann Couvreur ?

Deux jours à l’avance, préparer la meringue :

Amalgamer le sucre et le sucre glace.

Monter les blancs en neige et y ajouter le sucre au fur et à mesure.

Pocher des disques de meringue d’environ 9 cm de diamètre avec une poche à douille de 12 mm.

Enfourner à 100°C pendant 2 heures.

Faire fondre le chocolat noir et le beurre de une fois les disques de meringue refroidis.

Enduire les meringues du chocolat fondu à l’aide d’un pinceau.

Les garder au frais jusqu’au montage.

Préparer la pâte de noisettes pour faire le merveilleux de Yann Couvreur :

Torréfier les noisettes au four à 170°C pendant 10 min.

Une fois refroidies, saler et mixer pour avoir une pâte lisse et brillante.

La couler dans un cercle de 9 cm, filmer et congeler.

Préparer la ganache montée chocolat au lait :

Faire bouillir la crème et la verser en 3 fois sur le chocolat, en mélangeant à chaque fois.

Une fois le mélange bien lisse et homogène, y joindre la crème froide et mélanger.
Déposer un film au contact de la ganache et réfrigérer.

Un jour à l’avance, préparer le glaçage du merveilleux de Yann Couvreur :

Dans un bol d’eau froide, tremper la gélatine.

Chauffer l’eau, le sucre et le glucose à 102°C.

Hors du feu, additionner le lait concentré et la gélatine égouttée.

Verser le tout sur le chocolat et mixer.

Filmer au contact et réfrigérer jusqu’au lendemain.

Concocter la coque en chocolat :

D’abord, tempérer le chocolat et faire une fine couche dans un moule en silicone avec un pinceau.

Congeler quelques minutes.

Monter le merveilleux de Yann Couvreur :

Monter la ganache au chocolat au lait à l’aide de votre robot ou d’un fouet électrique.

Une fois à la consistance d’une crème chantilly, verser la moitié de la ganache au fond du moule chocolaté.

Déposer un premier disque de meringue en appuyant légèrement.

Additionner un peu de ganache montée et y déposer l’insert de pâte de noisette congelé.

Appuyer légèrement encore une fois.

Joindre le reste de la ganache et le disque de meringue, la côté le plus lisse vers le dessus.

Appuyer pour que la crème vienne à ras de la meringue et lisser.

Congeler le merveilleux de Yann Couvreur au moins 4 h.

Réchauffer le glaçage à 40°C au bain-marie.

Démouler et déposer l’entremets sur une grille.

Mettre cette dernière sur un plat pour récupérer le surplus de glaçage.

Verser le glaçage sur l’entremets en une fois et lisser le dessus.

Le jour J, décorer le merveilleux avec des noisettes, des gavottes écrasées et du chocolat.

Le laisser décongeler au réfrigérateur pendant 4 h.

Le merveilleux de Yann Couvreur est à dévorer frais !