Face au manque d’énergie actuel, les coupures d’électricité étaient inévitables en France. D’ailleurs, la situation actuelle pourrait encore s’aggraver en raison d’une loi passée par le gouvernement.

Décisions du gouvernement

Actuellement, certaines mesures entreprises par le gouvernement pour contrer l’inflation et la crise ne sont pas très bien reçues par la plupart des Français. Parmi eux figure la réforme des retraites qui serait la plus problématiques. En effet, elle ne plairait pas à tout le monde.

D’ailleurs, les mesures pour manifester sur cette mesure sont assez évocatrices, comme une coupure d’électricité volontaire. Le pire est qu’à part cela, des manifestations sont également déjà présentes un peu partout. Pour jeudi prochain, deux coupures volontaires d’électricité sont à prévoir, ce qui va sûrement amener le chaos dans plusieurs régions.

Coupures d’électricité à prévoir dans toute la France

La question sur les coupures d’électricité est un sujet assez sensible. Elle pourrait effectivement faire craindre le pire à de nombreuses personnes. D’ailleurs, la situation s’annoncerait de plus en plus dramatique. En effet, deux coupures seraient à prévoir dans la journée du jeudi prochain. Cependant, il ne s’agit pas d’une situation d’urgence mais d’une coupure d’électricité volontaire pour montrer le mécontentement des citoyens face à la mesure prise par le gouvernement sur les retraites.

Pour le moment, ces coupures n’ont eu lieu que dans deux départements de France. Toutefois, elles pourraient s’étendre sur tout le territoire si l’Etat ne prend aucune décision satisfaisante.

Villes concernées par le délestage volontaire

C’est le CGT Energie qui a revendiqué l’arrêt volontaire de l’électricité comme le confirme Claude Martin, secrétaire fédéral de la FNME-CGT. Ainsi, jusqu’ici, les coupures ont été enregistrées dans les villes de Massy en Essonne et de Chaumont en Haute-Marne.

Elles ont eu lieu entre 16h30 et 07h45 et ont touché plus de 2000 personnes. Parmi ces dernières figuraient principalement des entreprises. Ainsi, cette panne volontaire aurait causé un certain désarroi majeur auprès des citoyens. D’ailleurs, même si c’est pour défendre une cause, cette initiative pourrait aller à l’encontre des personnes qui ont pris cette décision.

Par ailleurs, Enedis pourrait porter plainte en cas d’actes de malveillance sur le réseau électrique. Bien évidemment, les coupures n’étaient pas cautionnées par l’Entreprise.