La saisie de 4 millions de faux bijoux fantaisie dangereux pour la santé a été faite à Rome.

Ce sont des bijoux contrefaits sans les exigences légales, mais avec la mention « sans nickel » identiques aux vrais bijoux.

Mais en plus des bijoux fantaisie, il y a aussi des tableaux et des sacs à dos.

Ces articles portent la fausse marque d’un prestigieux constructeur automobile, ils ont été aussi saisis.

Le résultat de l’enquête a mentionné trois personnes pour recel de biens volés, marques contrefaites et trafic de biens non conformes.

L’emballage des bijoux fantaisie

L’emballage des bijoux fantaisie ressemble exactement aux originaux, paraissant inoffensifs et sans danger pour les acheteurs.

Ils n’ont pas été soumis à tous les contrôles nécessaires de fabrication.

Cela peut être un grand risque pour ceux qui les achètent et les portent sans le savoir.

Les symptômes qui paraissent avec le port de faux bijoux fantaisie :

Ce ne sont pas tous les bijoux fantaisie qui sont dangereux, il y a des porteurs de ces bijoux qui ne les supportent pas.

Si la peau vire au vert au contact du métal d’un bijou, ce n’est pas un danger.

C’est juste une simple réaction chimique à certaines substances.

Par ailleurs, les composés de cuivre en contact avec la sueur déclenchent des symptômes.

Si la peau devient rouge avec des brûlures, des démangeaisons, des bulles ou des irritations, c’est une réaction allergique aux substances.

Il faut tout de suite réagir face à ces symptômes.

La meilleure chose à faire est de consulter pour détecter l’origine de l’allergie.

Et si la matière à l’origine de l’allergie est connue, il ne faut plus en porter puisque c’est dangereux pour la santé.

Tout le monde ne peut supporter toutes les matières telles que le nickel, le brome, le cadmium et le plomb.

Or, les bijoux fantaisie sont faits avec ces substances qui peuvent être nocifs aux porteurs.

Oui, les bijoux téméraires sont onéreux, les contrefaçons peuvent être abordables.

Mais il faut éviter les risques pour la santé.

Il vaut mieux dépenser un peu plus que d’être malade pour des bijoux fantaisie.