Il est à savoir que le poisson est un aliment incontournable dans une alimentation saine et équilibrée. D’ailleurs, les scientifiques ont découvert qu’il existe un poisson qui contient le plus de mercure.

En effet, la consommation des poissons contenant du mercure affecte principalement le système nerveux central et les reins, mais elle peut représenter un risque important, notamment pour les femmes enceintes. Alors, faites bien attention !

Le poisson qui contient une grande quantité de mercure

Le principal effet qui peut résulter de la consommation de poisson contaminé est l’altération du système neurologique.

Pour cette raison, l’Environnemental Protection Agency (EPA) recommande notamment aux femmes en âge de procréer, aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes d’éviter de manger les espèces marines.

Par conséquent, les femmes enceintes et les enfants ne sont pas le seul groupe qui peut subir des conséquences négatives en raison de l’apport de mercure.

En bref, nous devrions éviter les poissons avec des quantités alarmantes de mercure, mais il n’est pas nécessaire d’arrêter de se nourrir de ces espèces qui ne sont pas contaminées.

Les nutritionnistes recommandent d’éviter de manger de gros poissons prédateurs, en particulier ces espèces contiennent plus de mercure car elles se nourrissent d’un grand nombre de poissons qui en sont contaminés.

De plus, il est recommandé de privilégier les espèces situées plus en aval de la chaîne alimentaire.

Une autre solution possible pourrait être la consommation de poissons élevés dans des fermes piscicoles, qui contiennent moins de mercure.

Espadon, le plus contaminé par le mercure

C’est vrai, l’espadon est l’une des espèces avec le pourcentage le plus élevé de mercure.

L’espadon est un prédateur qui se nourrit de grandes quantités de poissons par jour. Par conséquent, il accumule de grandes quantités de mercure provenant de ses proies, qui à leur tour contiennent ces métaux lourds.

Selon les experts, l’espadon a une teneur en mercure de 0,97 mg/kg. Bien sûr, le conseil n’est pas d’arrêter de manger de l’espadon, mais d’encourager la consommation des espèces qui en contiennent le moins.

De plus, un autre conseil utile consiste à acheter du poisson uniquement auprès de marchands de confiance, peut-être votre poissonnier de confiance près de chez vous.