On ne peut pas vivre sans prendre une douche. C’est une expérience sans pareil qui a un effet salvateur. Mais toutes les choses ont leurs mauvais côtés.

Les bonnes raisons

Se laver tous les jours est devenu indispensable pour la plupart des gens.

D’ailleurs, c’est une sorte de thérapie qui permet de s’échapper des pressions du monde actuel.

Par ailleurs, hygiéniquement parlant, c’est une habitude nécessaire pour garder un minimum de propreté.

Notamment, après un exercice physique qui a provoqué une grande transpiration. Ou encore quand il fait extrêmement chaud.

Si ça a l’air d’une bonne excuse, ça ne l’est pas !

En effet, les douchent ont des répercussions néfastes sur le corps, dont :

Elles rendent la peau vulnérable en la nettoyant de fautes en combles. De ce fait, les bactéries et les maladies pourront atteindre l’organisme facilement.

En la lavant, la peau subit une agression qui la rend incapable de remplir son rôle protecteur.

De plus, elles sont dépensières par les différents produits que l’on applique dessus pour essayer de la protéger ultérieurement.

Mais encore, les douches sont une dépense en eau considérable. Donc, c’est tout à fait normal si la facture subit une légère hausse.

Quand et à quelles fréquences prendre des douches ?

Le mieux serait de faire une toilette rapide et superficielle au besoin.

Ensuite, il faut éviter les produits chimiques en favorisant les produits naturels et non-agressifs pour la peau.

Mais encore, il faut l’hydrater régulièrement. Pour ce faire, on peut utiliser de l’huile d’olive ou des huiles essentielles. Cela permet d’adoucir l’effet de l’eau sur la peau.

L’option suivante sera difficile à accepter, mais nécessaire :

Il faudra se laver entièrement 2 à 3 fois par semaine seulement. En effet, c’est plus que nécessaire et c’est le maximum pour garder la peau en bonne santé.

Eh oui, les douches journalières ne sont pas une bonne façon de s’assurer d’une bonne hygiène.

Il faut savoir que chaque solution a un revers. Donc il faut s’informer et reconsidérer la question des douches régulières sur tous les angles.