Planter un avocatier chez soi est une mission délicate mais hyper possible. Voici comment faire pour obtenir de bons avocats dans son jardin.

Conditions de vie

Une plantation d’avocatier nécessite qu’on mette en place tous les éléments favorables à sa survie.

De ce fait, il faut :

Prépare le fameux noyau d’avocat.

Un pot

Du terreau

De l’eau (environ 250 ml au début)

Des cure-dents

Voici les conditions favorables à l’avocatier :

Une chaleur suffisante pour la germination

Terreau drainant et terre peu compacte

Une bonne lumière

Aucun courant d’air

Arrosage fréquent avec une eau dépourvue de calcaire

Germination du noyau de l’avocatier :

Pour favoriser la bonne germination de l’avocatier, il faut :

Nettoyer le noyau et y insérer 4 cure-dents à 5 MM de hauteu

Ensuite,

Il faut le mettre dans l’eau en s’assurant que ⅓ de celui-ci soit bien immergée.

Maintenant, il faut attendre l’apparition d’une racine et d’une tige.

Mais attention,

Il ne faut surtout pas le toucher, donc il faut veiller à ce que les cure-dents soient bien en place.

C’est seulement quand les premières feuilles apparaissent que l’on peut passer à la seconde étape.

La transplantation

La transplantation de l’avocatier consiste à déplacer le noyau dans un environnement plus accueillant.

C’est-à-dire, vers la terre, dans un pot ou directement dans le sol

Donc, il faut faire un trou dans un terreau léger en y ajoutant du compost.

Ensuite, transférer la jeune pousse dessus en remplissant le trou avec du terreau humide.

Cependant, il faut le garder à l’abri des courants d’air et de la lumière excessive. 

Les bienfaits du fruit de l’avocatier

Ce fruit est riche en fibres, en minéraux, en acide gras, en sel et en vitamines. Bref, que de bonnes choses pour l’organisme.

D’ailleurs, en broyant le noyau et en l’ajoutant aux boissons ou aux céréales, cela renforce parfaitement l’organisme.