D’après les informations qui circulent sur les réseaux sociaux, Lidl est malheureusement condamné à une amende d’un million d’euros par l’Antitrust.

Faites maintenant défiler et découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles ce fameux société a pu subir cette pénalité.

-Pourquoi le supermarché Lidl est condamné à une amende d’un million d’euros ?

La célèbre société de supermarchés discount Lidl a été condamnée par l’Antitrust à une amende d’un million d’euros.

En effet, l’entreprise aurait été coupable d’avoir omis des informations importantes sur les emballages de pâtes.

Les deux marques en vente dans les supermarchés Lidl, Combino et Italiamo, portent la mention « produit italien » sur l’emballage.

En réalité, selon l’Autorité antitrust, le blé utilisé n’est pas entièrement italien.

D’après les analyses effectuées sur des échantillons de produits, le blé italien ne serait que de 40 % et les 60% restants.

L’Autorité de la concurrence et du marché, AGCM, a déclaré que les propriétaires de Lidl ont été touchés par cette mesure, car leurs produits portent des informations trompeuses.

En pratique, le fait qu’il soit écrit « produit italien » laisserait penser au consommateur que la matière première et la production sont entièrement italiennes.

Pour cela, l’amende d’un million d’euros n’a été infligée qu’à Lidl et les autres marques impliquées dans la même enquête se sont engagées à corriger le libellé de leurs emballages.

Les marques susmentionnées ont veillé à apporter les modifications nécessaires immédiatement, tant sur les sites uniquement que sur les emballages.

En revanche, La société Lidl a déclaré qu’elle ne partageait pas l’interprétation sous-tendant la disposition.

-Les risques du blé étranger

L’une des raisons est l’utilisation de pesticides ou d’herbicides lors de la culture du blé.

En Italie, les règles concernant cette utilisation sont très restrictives, alors que ce n’est pas le cas dans d’autres pays de l’Union européenne.

Pour les pâtes produites avec du blé cultivé ailleurs, on retrouve souvent des résidus de ces substances, notamment du glyphosate.

À ce jour, les seules marques dans lesquelles on trouve de petites traces tolérables de glyphosate sont Granoro, Barilla, La Molisana et Voiello.