Les marques de pâtes italiennes contenant du glyphosate ne sont certainement pas de fausses nouvelles. Nous allons découvrir dans cet article les tests effectués pour parvenir à un tel résultat.

Pourquoi les pâtes contiennent-elles de glysophate ?

Pour cela, 18 paquets de pâtes ont été testés dont 13 issus de l’agriculture conventionnelle et 5 issus de l’agriculture biologique.

Parmi les différentes marques, 4 dans lesquelles des traces de glyphosate ont été retrouvées sont italiennes.

Le magazine suisse K-tipp a mené une étude pour évaluer la présence de glyphosate dans les pâtes.

Pas moins de 10 des 13 produits testés ont montré la présence de résidus de glyphosate.

Il est important de souligner que les quantités analysées ne sont pas élevées et ne dépassent pas les limites légales, mais en tout cas cela reste un problème car ce sont toujours des substances nocives.

Quelles sont les 4 marques de pâtes italiennes contenant du pesticide ?

Les 4 marques de pâtes italiennes les plus importantes que nous apportons très souvent à nos tables sont les suivantes :

Agnesi (Taglioni)
Divella (spaghettis)
Garofalo (spaghettis)
Lidl Combino (tagliatelles

Quant aux pâtes bio, elles ont obtenu d’excellents résultats.

En fait, aucun glyphosate ou autre pesticide n’a été trouvé dans aucun des 5 produits testés. Les marques de pâtes italiennes sans glyphosate sont :

Le site Web de l’AIRC (Association italienne de recherche sur le cancer) définit le glyphosate comme l’herbicide le plus répandu et le plus utilisé au monde.

Après plusieurs analyses, le CIRC de Lyon l’a classé en « groupe 2A », c’est-à-dire parmi les cancérogènes probables tels qu’ils sont : le DDT, la viande rouge et les stéroïdes anabolisants.

Comme il n’y a pas suffisamment de preuves à cet égard, les autorités internationales ont fixé des niveaux maximum d’utilisation et une interdiction de son utilisation dans les zones très peuplées.

L’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) a déclaré à cet égard qu’il est peu probable que le glyphosate soit cancérigène pour l’homme, mais en tout cas, elle a émis de nouveaux niveaux de sécurité et d’autres contrôles plus stricts.

Depuis 2016, l’utilisation du glyphosate en Italie est interdite dans les zones fréquentées par la population ou les groupes vulnérables.