Savez-vous qu’on peut retrouver des impuretés de l’huile d’olive avec les produits sur le marché ?

C’est une révélation déduite d’une analyse de contrôle qualité des produits au hasard.

Cet article est rédigé dans le but de prévenir les consommateurs pour ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite.

Les marques de produits contaminés

Parmi les contaminants, on y retrouve des matières en plastiques, des pesticides et parfois des huiles minérales.

Voici quelques exemples de marques de produits contaminés mis en vente sur le marché :
De Cecco
Philippe
Berio
Ferme bio
Primadone.

Même si dans certains produits ces contaminants sont à l’état de trace, mais les impacts sur la santé sont énormes.

Déjà, ce sont des éléments très toxiques, mais en même temps cancérigènes.

La meilleure solution pour s’en passer de cela et de ne plus en acheter ni d’en consommer.

Les résultats des tests de contrôle qualité des huiles d’olive

De Cecco : présentant des huiles minérales, du MOAH, des pesticides, des hydrocarbures aromatiques et des traces d’IPA.

Filippo Berio : même cas que la marque De Cecco, mais avec des traces de matières en plastique en sus.

Huiles casolare bio : forte teneur en IPA, en huile minérale et en matière plastique.

Dennree : dose significative de IPA, de MOAH et d’huile minérale.

Autres contaminants détectables dans l’huile d’olive

Seuls les tests beaucoup plus approfondis peuvent confirmer en réalité la présence de substances toxiques dans cette huile.

On peut mettre en évidence surtout le MOSH.

Les conséquences ne sont pas immédiates, elles détruisent petit à petit tous les organes.

Des traces de pétrole sont aussi disponibles en plus de toutes ces impuretés susmentionnées.

Les autorités sanitaires prennent en main ces cas, mais il faut tout de même rester vigilant lorsqu’on achète de l’huile d’olive.

Vérifier attentivement que la bouteille qui se trouve dans les commerces ne font pas parties du GTIN 8002210113312.

Retourner les produits chez le fabricant fait partie des droits des consommateurs.

Les démarches pour contrôler les réclamations doivent être bien analysées pour protéger tout le monde.

Tous ces critiques sont constructifs, il ne faut rien prendre à cœur.

Faire en sorte de s’améliorer régulièrement.