Bien comprendre la tarification de la facture de l’électricité avec l’option “Heures Creuses” est fortement conseillé.

En effet, les flashs publicitaires incitent les gens à adopter la tarification de l’électricité dans l’option “Heures Creuses”.

Mais la question qui se pose est : « est-ce bien profitable d’en faire le choix ? »

Il est à remarquer que des résiliations de contrat avec l’option se font nombreuses puisque l’insatisfaction des clients est là.

Le grand problème est que la plage d’horaire pour l’option ne peut pas être profité par les clients qui travaillent hors de la maison.

Parlons de cette option “heures creuses” pour mieux comprendre la tarification et de quelques solutions.

La généralité sur l’option « heures creuses »

Lors de la souscription d’un contrat d’électricité, le choix est entre une option « heures creuses » ou « tarif de nuit ».

C’est une simple formule proposée à une plage horaire de la nuit et de la journée, où le prix au kWh est moins cher.

En général, c’est entre 20 h et 8 h du matin et parfois entre 12 h et 17 h.

Donc, le reste du temps, c’est la pleine heure.

A priori, l’option est très tentante pour économiser de l’argent, mais il faut rester vigilant.

Faire une étude détaillée entre la consommation réelle et le prix unitaire à payer.

Est-ce que l’option est-elle vraiment intéressante ?

Le choix de l’option heures creuses veut dire souscrire à un abonnement spécifique qui, d’habitude, coûte plus cher.

C’est moins cher l’électricité aux heures creuses, mais cette option est plus chère si les consommations restent pareilles.

D’où, le surcoût de l’abonnement n’est pas rentable malgré que le prix du kWh soit moins cher.

Quand est-ce que cette option devient intéressante ?

Si les habitudes de consommation de l’électricité restent les mêmes, cela ne sert à rien.

Il faut augmenter la consommation en électricité de manière importante aux heures creuses.

De cette façon, créer et multiplier les formes d’utilisation de l’électricité pendant la période d’heure creuse, sinon, cela n’apporte rien.

Cela peut devenir intéressant avec l’utilisation des appareils qui s’allument tout seuls la nuit.

Cela peut être bénéfique à long terme, de même pour le lave-vaisselle, laveuse et sécheuse.

Par contre, ce n’est pas intéressant pour le chauffage puisque les radiateurs fonctionnent plus le jour que la nuit.

L’option est vraiment économique et bénéfique lorsque la consommation d’électricité est plus de 50% aux heures creuses.

Mais en fait, atteindre 50% de consommation en heures creuses ce n’est pas possible.

Pour mettre en évidence, regarder la facture et comparer la consommation en heures pleines et en heures creuses.

Après, maintenir ou changer d’option de facturation par rapport aux besoins ménagers.

Quelques conseils pour économiser de l’électricité autrement

La consommation d’électricité se fait principalement pendant les heures normales de travail.

Alors, il est évident de résilier ce type de contrat.

En revanche, il y a surtout des bons gestes quotidiens qui sont essentiels pour économiser l’électricité.

Par exemple, pour le chauffage, régler la bonne température dans les pièces, puis éteindre les lumières et surtout les appareils en veille.