Pour avoir une bonne récolte, voici quelques astuces de jardinier pour avoir des tomates plus grosses en toute simplicité.

Bien que stimuler une bonne croissance des tomates ne soit pas facile, si nous respectons certaines pratiques, nous pourrions favoriser sa croissance. L’une des pratiques auxquelles il faut prêter attention est l’irrigation.

-Quelles sont les astuces de jardinier pour avoir des tomates plus grosses ?

1. Arroser lentement

L’objectif est de s’assurer que l’eau pénètre à 15-20 cm sous le niveau du sol afin de stimuler la croissance des racines dans toute cette zone.

Il est donc important d’envisager la possibilité de positionner un système d’irrigation goutte à goutte permettant d’arroser les plants de tomates lentement.

2. Arroser régulièrement

Il vous suffit d’observer le sol autour des plantes et lorsqu’il est sec il est possible d’arroser.

Selon les caractéristiques du sol ou du climat dans lequel nous vivons, les plants de tomates peuvent être arrosés tous les jours ou même plusieurs fois par jour.

L’important est qu’une fois que nous avons déterminé combien de temps le sol met à sécher, nous arrosons régulièrement afin que les plants de tomates ne souffrent pas.

3. Ne pas mouiller la plante pendant l’arrosage

Verser l’eau sur les racines car cela conviendra également de garder à l’esprit que les plants de tomates peuvent souffrir de nombreuses maladies fongiques.

Il existe des plaques d’irrigation par aspersion qui facilitent la tâche, en évitant de mouiller la plante et en régulant également le débit de l’eau.

4. Ne pas arroser les tomates la nuit

Il n’est pas nécessaire de mouiller la plante pendant l’irrigation pour éviter les maladies fongiques.

En fait, les champignons se développent dans des conditions d’humidité élevée et de températures fraîches.

En effet, il faut donc éviter de les arroser la nuit même si les plants de tomates sont mous, mieux vaut les arroser à l’aube.

5. Paillage

Le paillage avec de la matière organique, de l’écorce d’arbre, de la fibre de coco, de la paille ou d’autres matériaux permet de retarder l’évaporation de l’eau.

À mesure que la matière organique se dégrade, la qualité et les éléments nutritifs du sol augmentent.

De cette façon, vous allez réduire la fréquence d’irrigation avec les économies qui en résultent.

L’eau de pluie est ce qu’il y a de mieux pour arroser les tomates, il n’y a donc pas de mal à la récupérer quand il pleut.

L’eau riche en sels dissous n’est pas la meilleure pour arroser les tomates, ceci est d’autant plus important si l’eau de notre région est très dure.