Bien connaître les appareils qu’on utilise quotidiennement est une priorité, voilà pour cela 6 idées reçues sur les micro-ondes : mythes ou réalités ?

Nous vous aidons à vous éclaircir et à être bien au courant des diverses informations susceptibles d’être utiles.

Pour vous protéger d’éventuels dangers, ou tout simplement vous informer, faites défiler l’écran.

Cependant, variez tout de même le mode de cuisson et de préparation et consommez moins de surgelés à réchauffer.

Prenez ensuite soin de vos appareils, en les nettoyant minutieusement avec les produits adaptés.

Assez parlé, voici 6 idées reçues sur les micro-ondes à découvrir !

1) Le micro-ondes détruit les vitamines : vrai ou faux ?

La vitamine C est connue pour être très fragile et sensible à la chaleur.

Avec une température généralement inférieure à 100°C, la micro-onde fait en réalité bien mieux que le four ou la poêle.

Présentée comme plus saine, la cuisson à l’eau laisse s’échapper tous les nutriments dans le liquide. C’est donc la pire des cuissons.

Quant à la vapeur, elle offre une cuisson rapide sans eau, faisant donc d’elle l’option la plus saine de toutes.

2) Les micro-ondes dénature les aliments : vrai ou faux ?

Lors de la chauffe aux micro-ondes, les molécules sont comme agitées par les ondes.

Dans tous les cas, la cuisson induit une transformation de l’aliment (chauffer, faire dorer, gratiner…).

Au four, à la casserole sur la cuisinière, au lave-vaisselle ou aux micro-ondes, les aliments subissent subira les mêmes transformations chimiques.

3) L’appareil émet des ondes quand il est éteint et il est dangereux de rester à côté : vrai ou faux ?

Une fois l’appareil éteint, il n’émet plus d’ondes et le plat n’en présente pas non plus.

Aucun risque donc d’exposition à des ondes résiduelles sur la nourriture et les ondes s’arrêtent dès que l’on ouvre la porte !

Quant au fait d’approcher un appareil en marche, ce n’est pas dangereux non plus. Des fuites restent possibles.

Toutefois, d’après l’OMS, la Commission électrotechnique internationale (CEI) et le Comité européen pour la normalisation électrotechnique (CENELEC) ont fixé une limite d’exposition à “50 watts par mètre carré en n’importe quel point distant de 5 centimètres des surfaces extérieures du four“.

Alors à distance normale des micro-ondes, mettre 50 centimètres.

4) Les micro-ondes est cancérigène ou rend la nourriture radioactive : vrai ou faux ?

Avec une fréquence de 2,5 MHz, le four micro-ondes talonne à peu de choses près celle du Wifi !

Avec son enceinte et sa cavité, il permet, comme évoqué plus tôt, d’éviter les fuites à l’extérieur.

Les fabricants doivent d’ailleurs assurer une étanchéité optimale après 100 000 ouvertures et fermetures.

L’OMS rappelle que “la nourriture cuite dans un four à micro-ondes ne devient pas ‘radioactive’“.

L’utilisation des micro-ondes ne favorise pas l’émission de substances potentiellement cancérogènes comme l’acrylamide (une substance se formant à partir de 120°C dans les aliments amidonnés).

5) Chauffer du plastique aux micro-ondes est dangereux : vrai ou faux ?

Sous l’effet de la chaleur, les boîtes et plats en plastique peuvent relâcher des substances toxiques, à commencer par des perturbateurs endocriniens.

Valable autant pour les micro-ondes que la casserole ou le four.

L’ANSES recommande donc de bannir le plastique pour réchauffer les aliments à trop forte puissance, quel que soit le mode de cuisson.

Si vous n’avez pas d’autre option, assurez-vous au moins que votre contenant comporte un symbole : les chiffres 2,4 ou 5 entouré d’un triangle.

Eviter l’utilisation du plastique avec le chiffre 7 car il s’agit du Bisphenol A, un perturbateur endocrinien interdit à la vente en France.

6) Il ne faut jamais mettre de métal aux micro-ondes : vrai ou faux ?

Étonnamment, cette affirmation est fausse pour la plupart des appareils récents.

Après 1985, les fabricants ont en effet commencé à protéger le magnétron sur certains modèles et c’est devenu monnaie courante.

Toutefois, cela peut altérer le temps de cuisson d’autant que dans une barquette en aluminium, la chauffe ne sera pas uniforme du fait de l’effet réfléchissant du métal.